Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sur les chemins du Népal, envie de partage...

Le journal de mon bénévolat au Népal l'été 2016.

A l'école Victor Hugo Manjushree Vidyapith

A l'école Victor Hugo Manjushree Vidyapith

Lundi 4 juillet, première rencontre avec les écoliers ...

 

Il est 5h le soleil se lève, Chapali s’éveille aux sons des cloches et  j’entends les voix en prière… II faut se lever, se laver, s’habiller, il est 5h Chapali s’éveille. Eh oui, ici, dès les premières lueurs du jour, tout s’anime d’une façon hallucinante. La vie népalaise est rythmée par le soleil : il se lève, on se lève, il se couche, on se couche. Les grasses matinées, personne connaît ! Pffffff … mais bon, je vais m’habituer à tout, même à me coucher avec les poules.  D’ailleurs, j’ai encore une chance c’est qu’en ce moment, le soleil se couche à 19h30, en décembre il se couche à 17h… J’apprécie !

Bon, alors, par où commencer ? ma première journée a été en effet plutôt chargée alors je vais vous raconter l’essentiel, ce qui m’a le plus marqué.

Donc, après un petit déjeuner bien copieux avec Saru, la directrice de l’Ecole Victor Hugo, nous voilà parties sur le chemin de l’école. A vrai dire, un chemin assez court sur lequel gambadent aussi les petits écoliers qu’on reconnaît à leur uniforme. Ce qui me fascine, c’est leurs grands yeux soulignés de khôl, je trouve çà tellement mignon.

Alors d’abord, quelques infos sur l’école : c’est une école privée d’avant-garde qui accueille 213 élèves de la classe 1 à 10 avec en plus 2 classes maternelles. Oui, on peut dire d’avant-garde parce que tout un programme sur le développement et le bien-être de l’enfant est mis en place grâce à la volonté du Proviseur et de la Directrice,  accompagnés par tout le corps enseignant.

Pour la petite anecdote, à mon arrivée dans l’école, tous les élèves, petits et grands, me dévisageaient avec curiosité : drôle de française ! …elle a une tête de népalaise, elle dit qu’elle est française, mais quelque chose cloche… parce que bien sûr mes mimiques à la française transmettaient un truc incompréhensible pour eux.  Et quand ils se sont mis à me parler tous ensemble en nepali pour me questionner et élucider ce truc mystérieux, un sourire incrédule sur les lèvres, leurs yeux se sont agrandis, interrogateurs : ben quoi, d’accord t’es française, mais avec ta tête de népalaise tu devrais parler népalais… pourquoi tu comprends rien, t’as oublié ta langue ? quelle galère, je vous jure ! je me suis débattue un long moment avec des mimes, un peu d’anglais, je crois même un peu de français ! le naufrage quoi ! C’était vraiment très amusant.

Et après ce moment burlesque, la directrice m’a confié la surveillance des petits enfants de la classe 2 (autour de 7/8 ans) qui comptait aussi de vrais petits filous ! Entre jeux, puzzles, fous rires, mon initiation au nepali … sans compter mes tentatives pour me présenter, ils étaient morts de rire… et moi, j’ai passé une matinée génialissime !

 

J’ai trouvé ces enfants malgré leur jeune âge tellement autonomes, rayonnants, souriants : ils respirent le bonheur, la joie, l’amour…leur sourire  fait chavirer le cœur !

J’ai trouvé ces enfants malgré leur jeune âge tellement autonomes, rayonnants, souriants : ils respirent le bonheur, la joie, l’amour…leur sourire fait chavirer le cœur !

Et puis, l’après-midi, avec tout ce baume sur l’âme, je me suis mise joyeusement à mes dossiers de travail pour préparer les autres sujets de mon bénévolat : définition des projets, devis, et tout le tralala des chiffres (un peu moins rigolo !).

Enfin, avant de retrouver les poules au coucher du soleil, gentil dîner en « famille » chez la directrice.

Ma khusi xu (vraiment contente)

Allez, « see you soon »  pour la suite de l’aventure !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

pernot- velin Annie 28/08/2016 08:57

merci pour tous tes articles,bien chère Shanti! c'est un très grand bonheur de voir ton enthousiasme,ton amour pour les gentils népalais,mille tendresses; Annie

Annie 17/07/2016 08:51

chère Shanti, ta première journée à l'école, super! et c'est formidable si tu arrivais à apprendre le népalais...mais ça ne doit pas être facile!;C'est un grand bonheur, pour nous, de pouvoir suivre ainsi ta vie au Népal! merci! et mille tendresses! Annie

Shanti METZGER 18/07/2016 16:49

Namasté,
j'essaie d'apprendre avec les petits...dure dure ! Merci de suivre mes petits aventures !
Mille merci
Tata (bye bye en népali)
tata